Marc Jean, une entreprise internationale à Saint-Mathieu-de-Rioux

Publié le : 30 septembre 2016 à 19:37:30

Mot clés : , , , , , , ,

Revenu depuis quelques années dans son village natal de Saint-Mathieu-de-Rioux, Marc Jean invente et conçoit des ligatures pour clarinettes et saxophones. Fabriquées à la main dans son atelier, elles sont expédiées dans une quarantaine de pays à travers le monde. On le considère d’ailleurs comme un des meilleurs créateurs de ligatures au monde. Il est le seul fabricant de son genre au Québec!

Créées sur le principe d’une anche de hautbois, ses ligatures libèrent les harmoniques comme aucune autre, dit-il : « Ce sont des produits haut de gamme qui améliorent la performance des instruments à vent. Mes ligatures viennent en 58 formats différents avec quatre sortes de finis. En grande majorité, elles sont livrées directement à des musiciens. Je collabore d’ailleurs avec eux pour améliorer leurs instruments et les adapter à leurs besoins. »

Une passion de la musique

Avant de se consacrer à la conception de ligatures, Marc Jean a été réparateur d’instruments à vent pendant une trentaine d’années; un métier qu’il exerce toujours, avec une clientèle venant d’aussi loin que Québec ou Montréal. Mais ses ligatures occupent maintenant beaucoup de son temps.

Pour développer une ligature pour saxophone et clarinette, il lui a fallu cinq ans de tests et une trentaine de prototypes. « J’ai fait de nombreux essais avant d’arriver au résultat final. Mon travail de recherche c’est plus qu’une passion, c’est presque de la folie », lance-t-il en riant.

Il a aussi mis au point un modèle tout à fait inédit de barillet pour clarinette en « ivoire du Québec », c’est-à-dire à partir de panache d’orignal : « Ce bois permet d’émettre une sonorité différente d’une grande richesse grâce à la forte densité du matériau. Et pas besoin de tuer l’animal, puisque le bois est ramassé sur le sol au printemps. »

Devant la demande grandissante pour ses créations, Marc Jean songe à ouvrir une petite usine dans Les Basques afin de les fabriquer sur une plus grande échelle.

Source et crédit photo : Marolaine Jolicoeur, Journal L’Horizon

Dernières nouvelles

La microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles ouvre ses portes | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire La microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles ouvre ses portes | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire
23 05 2017

La microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles ouvre ses portes

La ville de Trois-Pistoles a désormais sa microbrasserie artisanale. Le Caveau des Trois-Pistoles a ouvert ses portes cette [...]

Tous les articles

Histoires à succès

Nokomis : première entreprise établie dans le secteur industriel de Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire Nokomis : première entreprise établie dans le secteur industriel de Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire
23 05 2017

Nokomis : première entreprise établie dans le secteur industriel de Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges

Afin de souligner son soutien au développement de Nokomis, la Corporation du Motel industriel (CMI) de Trois-Pistoles et [...]

Tous les articles