Un investissement de 1 M$ pour la Fromagerie des Basques

Publié le : 01 septembre 2017 à 15:30:20

Mot clés : , , , , ,

La Fromagerie des Basques de Trois-Pistoles poursuit son expansion et annonce qu’elle fera un investissement supplémentaire de 1 M$ afin de rajeunir ses installations. Le tout devrait être prêt pour le printemps 2018.

Toute la façade de l’édifice sera rénovée afin que son architecture soit en harmonie avec celle du Resto chez Kwick-Kwick, situé de l’autre côté de la route 132. De plus, l’intérieur de la Fromagerie sera réaménagé afin d’y installer des tables supplémentaires et des toilettes. Toutefois, ce sont les travaux effectués sur la structure de la fromagerie qui coûteront le plus cher, affirme Yves Pettigrew, coactionnaire de l’entreprise.

« C’est majeur. Il faudra retravailler le bâtiment. Il y a de la démolition à faire à l’avant. Il y a aussi la fondation à refaire. C’est pourquoi le montant s’élève à 1 M$.« , Yves Pettigrew, coactionnaire de la Fromagerie des Basques.

Yves Pettigrew ajoute qu’une partie de l’usine sera aussi mise à jour pour mieux répondre à la demande croissante.

Il précise que ces réfections étaient prévues pour l’automne. Cependant, des délais de livraison pour les structures d’acier le contraignent à repousser les travaux au printemps.

Une entreprise importante pour la région
À ce jour, la Fromagerie des Basques engage 115 personnes. Avec la saison estivale ensoleillée qu’a connu la région, Yves Pettigrew affirme que les revenus de l’entreprise sont satisfaisants.

« On a eu un très bel été. Il faut dire qu’on travaille très fort pour répondre aux volontés de notre clientèle. L’achalandage était là. C’est très bon pour nous. »,  Yves Pettigrew, coactionnaire de la Fromagerie des Basques.

Le coactionnaire a cependant une pensée pour les producteurs agricoles de la région. « Pour eux, avec la sécheresse, l’été a été difficile. »

Le feu de circulation à venir, un soulagement
S’il ne cache pas qu’il s’agisse d’un sujet de discussion épineux, Yves Pettigrew admet que l’installation d’un feu de circulation intelligent, prévue en 2018, est un soulagement.

« Il n’y a qu’une seule route qui passe par là. Je trouve ça malheureux d’être au centre de ce débat-là. Je comprends: les gens sont en vacances et ils doivent prendre leur mal en patience. On fait de notre mieux.« , Yves Pettigrew, coactionnaire de la Fromagerie des Basques.

Yves Pettigrew rappelle qu’il investit 100 000$ de sa poche pour l’installation du feu de circulation, un montant qu’il trouvait d’abord trop coûteux. Il s’est par la suite ravisé une fois qu’il a reconnu que ce serait plus sécuritaire.

Par ailleurs, la Fromagerie engage des signaleurs pour assurer la sécurité des piétons. Il aurait aimé éviter cette situation, mais le terrain n’était pas assez grand pour qu’on y construise une autre bâtisse. Il a donc dû se résigner à construire le Resto chez Kwick-Kwick de l’autre côté de la route 132, ce qui a provoqué les problèmes de circulation. Il espère que le feu de circulation soit la solution.

En ajoutant l’investissement nouvellement annoncé au Resto chez Kwick-Kwick, c’est 4 M$ qui ont été injectés par la Fromagerie dans le secteur.

Source et photo : Jérôme Lévesque-Boucher, Radio-Canada

Dernières nouvelles

Parc éolien Nicolas-Riou : une somme de 6 808 994 $ remise aux actionnaires | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire Parc éolien Nicolas-Riou : une somme de 6 808 994 $ remise aux actionnaires | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire
20 07 2018

Parc éolien Nicolas-Riou : une somme de 6 808 994 $ remise aux actionnaires

Au terme de 6 mois d’opération, le parc éolien Nicolas-Riou génère déjà des retombées importantes pour la région du [...]

Tous les articles

Histoires à succès

1 jeune sur 2 sans diplôme dans certaines régions | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire 1 jeune sur 2 sans diplôme dans certaines régions | Centre local de développement des Basques | Résolument partenaire
11 09 2018

1 jeune sur 2 sans diplôme dans certaines régions

Malgré l’amélioration observée depuis quelques années, à peine un jeune sur deux obtient un diplôme du secondaire dans [...]

Tous les articles